23 Juin 2021

Comment réussir vos captations live et vidéos d’événements ?

Fête de la musique, cours de cuisine, séminaire, événement immersif, la diffusion de vidéo en live se prête à tous les formats est aujourd’hui incontournable dans une politique de diffusion de vidéos. Elle permet à vos participants d’avoir une véritable expérience événementielle et même d’interagir en temps réel avec les autres participants ainsi qu’avec le speaker.

Mais pour un live, tout doit être parfait du premier coup ! C’est pourquoi un grand travail de préparation en amont doit être envisagé. Voici quelques repères méthodologiques pour ne rien oublier.
 

1. Définir le mode de diffusion live et les éléments à intégrer

Pour bien préparer votre live, il faut commencer par déterminer le type de plateforme de retransmission : Youtube, facebook, intranet, landing page dédiée… Si vous avez un hébergeur spécifique, notre équipe se mettra en amont en relation avec lui pour s’assurer du bon workflow.

Votre live peut aussi intégrer des éléments pré-enregistrés, comme des interviews, micro-trottoirs, ou tout autre type de contenu vidéo. Nous devons les recevoir en amont pour les intégrer dans notre régie live et les diffuser aux bons moments. Il faudra aussi prévoir en amont les habillages à insérer au cours du live : cartons, synthé…

Enfin, le live peut mixer des interventions filmées sur le plateau avec des interventions à distance sur Teams ou Zoom par exemple. Là encore il faut que soyez avertis en amont afin de prévoir les ordinateurs pour récupérer les flux

 

2. Déterminer le dispositif de prise de vue

Le live n’est pas toujours un format plateau, ce peut-être aussi une plongée au cœur d’un événement. Pour cela nous équipons notre cadreur d’un dispositif spécial : un sac à dos qui contient plusieurs cartes SIM des 4 opérateurs 4G/5G. Le flux est streamé en direct même si un opérateur est saturé. Ce dispositif permet une autonomie et une liberté totale du cadreur dans l’évènement. Nous avons par exemple couvert la présence d’un char brandi par l’un de nos clients en pleine techno parade, alors que le réseau est bien souvent saturé sur ce type d’événement.

Sur des formats plus classiques en configuration plateau TV, nous déterminerons le nombre de caméras en fonction du nombre de participants et des interactions prévues. Cela peut-être un simple plan fixe (type YouTuber) à une configuration beaucoup plus lourde, avec multi-caméras, grue déportée, plans sur l’auditoire… En cas d’intervenant en distance via Teams, nous prévoirons un écran et une enceinte de retour pour permettre un échange fluide avec les intervenants sur le plateau

En fonction du dispositif caméra envisagé nous adapterons la régie de diffusion live pour mélanger et steamer le nombre de flux nécessaire.

 

3. Déterminer le dispositif sonore

La présence d’un ingénieur du son est indispensable, il équipe les intervenants de micro HF ou dispose les cols de cygnes. Et tout comme le réalisateur fait son montage en direct, l’ingé son mixe les pistes en direct pour baisser les micros des intervenants qui ne parlent pas et éviter les bruits parasites.

Dans tous les cas un repérage pourra s’avérer utile pour appréhender les volumes, le passage des câbles et les éventuelles nuisances sonores. Ce repérage permettra par ailleurs de vérifier les conditions d’éclairage et la connexion internet.

 

4. Trouver votre style

Votre captation devra t-elle avoir un rendu sobre et statutaire ? Ou opterez-vous pour un rendu plus décontracté avec un habillage créatif ?

Le décors est aussi très important, nous pouvons vous accompagner dans la création d’un décors spécifique, ou par un création lumière pour donner une qui vous sera propre. Logos, bandeaux, panneaux de début, d’interruption et de fin d’émission, slides, vidéos additionnelles devront être déterminés à l’avance pour optimiser le timing le jour du tournage. 

 

5. Préparer les intervenants

Un événement réussi commence par des interventions de qualité. La préparation des intervenants en amont la captation sera donc essentielle. Nous pourrons mettre en place des solutions de media coaching si nécessaire.

Concernant le droit à l’image, vous devez impérativement recueillir l’autorisation écrite des intervenants pour la captation et les usages qui seront faits de la captation, celle-ci devra inclure les slides éventuels de son support de présentation. Si vous n’avez pas de document de recueil d’autorisation, nous pourrons vous en fournir.

Les intervenants devront se préparer à leur prestation mais aussi à la présence des caméras. Et à leurs emplacements. Une répétition pourra s’avérer utile pour facilité la fluidité de prise de parole et la familiarité au dispositif audiovisuel.

 

6. Le jour du tournage live

Selon le dispositif, la préparation d’un live peut-être relativement longue, il faut prévoir une demie journée pour l’installation. Nous recommandons aussi une cession maquillage pour les participants afin qu’ils soient sous leur meilleur jour pour la diffusion.

Les intervenants doivent arriver au moins une heure avant le début du tournage afin d’anticiper les problèmes de transports, d’arriver frais et reposés et de prévoir une session coiffure maquillage.

Si l’intervention se termine par une session de questions réponses, prévoir 2 ou 3 questions à l’avance au cas ou les questions tarderaient à venir.

 

7. Penser aux différents usages post-captation

Les replays permettront aux personnes qui n’ont pas pu assister à la première diffusion de voir l’événement. Mais c’est aussi un moyen pour celles qui étaient présentes de revoir leurs moments préférés.

Nous pouvons également prévoir un « best of » des meilleurs moments, une vidéo synthèse des message clés, réaliser des chapitres didactiques si la vidéo est longue, ou encore réaliser des teaser.

N’hésitez pas à nous contacter pour plus amples informations, notre équipe se tient à votre disposition.

Contact